1 - Modes de classification

Le secteur de la générosité publique compte plusieurs milliers d’organisations non-marchanges actives en collecte de fonds.
Ces acteurs se différencient notamment selon

  • leur statut juridique: fondation, asbl ou aisbl, entreprise privée, association de fait
  • les domaines d'intervention au profit duquel les contributions sont collectées.  Ils se différencient principalement sur base de la thématique, du public-cible visé et de la localisation.
    • thématiques: finalité humanitaire ou sociale (droits de l'homme, emploi, logement, handicap, précarité, maladie), environnement, protection animale, culture et patrimoine, etc.
    • publics-cibles: enfants, jeunes, personnes âgées, etc.
    • localisation: champs d'intervention au niveau local national ou international.
  • l’importance des fonds récoltés auprès de particuliers (dons, legs, mécénat) ou d’entreprises (donations, mécénat de compétences, dons en nature, sponsoring).

Un autre mode de classement établit une distinction entre

  • les acteurs historiques de la collecte de fonds, dont les activités se sont développées dès leur création grâce à la générosité publique,
  • les nouveaux acteurs de la collecte, qui comprennent par exemple diverses grandes structures - universités, hôpitaux, établissements culturels - dont la stratégie de fundraising s'est développée plus tardivement, parfois de manière particulièrement intensive.

2 - Classification selon n'importance des fonds collectés

2a - Principaux acteurs de la collecte 

Liste non-exhaustive des principaux acteurs dont la collecte totalise minimum 4 millions d’euros au plan national, ou 2 million d’euros au plan régional:

- Organisations opérant au niveau national (minimum 4 millions d'euros issus de la générosité publique):
Action Damien, Aide à l’Eglise en Détresse, Caritas International, Fondation Roi Baudouin, Greenpeace, Fondation contre le Cancer, Handicap International, MSF, Oxfam Solidarité, Plan, SOS Villages d'Enfants, UNICEF, Via Don Bosco, WWF

- Organisations dont la collecte de fonds (nationale ou régionale) se situe entre 1 et 4 millions d'euros:
Organisations opérant au niveau national (Belgique):
ACTEC, Child Focus, DISOP, Fonds pour la chirurgie cardiaque, Fracarita Belgium, Lumière pour le monde, Médecins du Monde, Médecins sans Vacances, Memisa, Mercy Ships, Missio, Muco Vereniging / Mucoviscidose, Protos, Solidarité Mondiale,

Organisations opérant uniquement en Belgique francophone: Amnesty (section francophone), CAP 48 (RTBf), CNCD (11.11.11), Croix-Rouge de Belgique, Entraide & Fraternité, Fondation St. Luc, Iles de Paix, La Lumière, L'Ilot, Natagora, SOS Faim, Télévie (RTL), Vivre Ensemble

Organisations opérant uniquement en Belgique néerlandophone: Amnesty (Vlaanderen), Bond zonder Naam, Broederlijk Delen, Cunina, Natuurpunt, Rode Kruis Vlaanderen, Vlaamse Liga tegen Kanker, Vlaamse Noord-Zuid Beweging (11.11.11), Vredeseilanden, Welzijnszorg.

2b - Organisations de collecte de taille intermédiaire

Un repérage sommaire des acteurs de taille intermédiaire permet d'identifier au minimum une centaine d'associations dont la levée de fonds se situe entre 100.000 et 1 million d'euros.
On compte parmi celles-ci:

  • plusieurs ONG de solidarité internationale, structurées soit au niveau belge soit au niveau d'une communauté linguistique: confer liste de membres des plateformes CNCD-11.11.11 et 11.be
  • nombre d’asbl engagées dans des actions 'de proximité', c'est-à-dire au plan national ou local, notamment dans les secteurs de la maladie et du handicap, ainsi que de la précarité et de l’exclusion sociale.

2c - Initiatives de solidarité à l’échelon local

Nombre d’opérations locales de levée de fonds, sans lien avec les campagnes nationales sus-mentionnées, sont organisées en faveur

  • d’un projet local, par exemple dans le secteur du matrimoine, du handicap ou de la précarité
  • d'un projet de solidarité internationale, que les organisateurs de la collecte connaissent et soutiennent directement, par exemple dans le cadre d'une opération de parrainage.

Ces initiatives locales sont souvent portées par des institutions locales (paroisses, écoles, services-clubs) ou par des mouvements citoyens autonomes de type IPS (Initiatives Populaires de Solidarité, ou 4de Pijler en néerlandais).

-> Répertoires d'associations actives dans le secteur de la collecte

Prochainesformations2
Auditexpress2
Newsletter2