Royaume Uni: le Fundraising Regulator est pleinement opérationnel

20 novembre 2016 - L’Institute of Fundraising, principale plateforme britannique représentant les intérêts des associations actives en levée de fonds, est à présent directement impliqué dans le fonctionnement du Fundraising Regulator, sur base d'un Memorandum of Understanding (MOU) que ces deux organes ont signé au mois d'octobre.

Le Fundraising Regulator coordonne désormais l'ensemble des missions d'auto-regulation du secteur de la collecte, liées notamment au contrôle de qualité des opérations de collecte de fonds de type ‘street fundraising’. 

Les acteurs de la collecte avaient été confrontés il y a quelques années à de fortes critiques du public, maintes fois relayées par les médias, concernant diverses formes de pression abusive exercées par certains street fundraisers.
Ceux-ci opèrent le plus souvent, au Royaume-Uni comme sur le continent européen, pour le compte d’agences commerciales de levée de fonds.

C'est dans un premier temps à la Public Fundraising Association, cellule d’auto-régulation du secteur des associations britanniques actives en street fundraising, que fut confiée la charge d'un contrôle plus rigoureux des intervenants qui pratiquent la collecte de rue de type 'face-to-face'.
Cette structure fut mise en place au départ d’un cofinancement par les associations caritatives concernées.

Les contrôles de type 'Mystery shopping' constatent une amélioration des pratiques
L’Institute of Fundraising a publié début octobre les résultats du contrôle anonyme de type ‘mystery shopping’ que le Fundraising Regulator, nouvel organe d'auto-régulation, a effectué dans le courant de l'année 2016 sur un échantillon de 2.000 street fundraisers.
Les résultats laissent apparaître une diminution de 62% des pratiques qui contreviennent au Code de Conduite – le ‘Street Fundraising Rulebook‘ - auquel les partenaires du secteur ont souscrit.

La principale amélioration concerne l’obligation de transparence, ou 'disclosure of solicitation statement', qui est imposée au street fundraiser au moment où il entame un dialogue avec un interlocuteur.
Si quelque 13% de street fundraisers ne respectaient guère cette obligation durant les années 2013/14, le pourcentage ne se situe plus qu’au niveau de 3,5 % en 2015/2016.

'Disclosure of solicitation statement'
Le ‘disclosure of solicitation statement'  oblige tout street fundraiser à se présenter au début du dialogue en recourrant à une des formulations explicitement définies dans le Street Fundraising Rulebook, tel que:

I am seeking donations on behalf of <<charitable institution >>.
I am being paid an hourly rate of <<£xxx>>.
In all, I expect to be paid approximately <<£ XXX>> for carrying out this programme of conversations with supporters like yourself in England and Wales during this year.

Citons, parmi les nombreuses autres règles, diverses dispositions destinées à éviter toute tentative de harcèlement abusif.
C'est le cas de la ‘Three-Step’ Rule, définie comme suit: 

Once an approach has been made to a member of the public, a fundraiser MUST NOT take more than three steps alongside or in pursuance of that member of the public, even if asked to do so. (...) If the member of the public has not come to a halt within the three number of steps allowed for, the attempted engagement MUST be terminated.

On le voit, le Street Fundraising Rule Book comprend une présentation particulièrement détaillée des règles que les associations et les agences commerciales du secteur s'engagent à respecter, sous peine de pénalisation financière.

Code de conduite belge
Signalons qu'au niveau belge l'AERF (Association pour l'Ethique en Collecte de Fonds) a également établi un Code de Conduite, que les associations membres et les partenaires commerciaux engagés dans des actions de street fundraising s'engagent à respecter.
S'agissant de dispositions librement acceptées par les associations membres de la plateforme, l'AERF n'est toutefois pas en mesure de les imposer à l'ensemble des acteurs pratiquant le street fundraising sur le territoire belge.

Pour plus d'infos:

-> Autres articles sur le même thème, archivés sous Archives 2013-2016 - Ethique & Transparence

Prochainesformations2
Auditexpress2
Newsletter2