Déjà plus de plus de quatre-vingt organisations participantes

13 juillet 2017 - Différents médias néerlandais se sont fait l’écho du lancement prochain d’une campagne nationale de promotion des legs en faveur de causes d’intérêt général.
L’initiative en revient à quatre grandes associations actives dans des domaines différents, et dont les ressources comprennent une part non-négligeable de legs: Dierenbescherming, Greenpeace, Hartstichting, KWF Kankerbestrijding.
Une première réunion d’information confirma, dès le mois d’octobre, l’intérêt de nombreuses autres associations ou fondations néerlandaises.
Elle permit également de tirer des leçons de l’échec d’une précédente opération, intitulée ‘De week van het Testament’, qui fut interrompue au terme de plusieurs éditions.
A ce jour pas moins de quatre-vingt organisations se sont engagées à rejoindre la nouvelle campagne, dont la première édition est en phase de préparation.

Mode de gouvernance de la campagne néerlandaise

La coordination générale, et notamment la définition des principales orientations stratégiques, ressort de la responsabilité des quatre organisations fondatrices.
Elles seules sont juridiquement responsables des actions entreprises dans le cadre de la campagne.
La plateforme sectorielle Goede Doelen Nederland est tenue informée de cette initiative, sans y être formellement associée.
Il est probable que divers mécanismes de consultation des associations seront progressivement mis en place.

Ce mode de gouvernance, qui garantit un droit de contrôle par plusieurs associations participantes, présente quelques similitudes avec le modèle mis en place en Autriche (Vergissmeinnicht)
Il se distingue nettement des formats espagnol (Legado Solidario, à l'initiative d’une agence commerciale) ou belge (Testament-Be, géré par une asbl indépendante des associations participantes).

La mise en œuvre de la campagne néerlandaise sera assurée par un manager et de divers collaborateurs free-lance.

Plan d’action initial

La campagne entend éviter une trop grande dispersion de ses ressources, du moins dans sa phase initiale.
Ainsi ne prévoit-on ni édition de livres ni stratégie de mobilisation des notaires.
Les premières actions viseront surtout à sensibiliser le public dans le cadre d’une campagne radio-TV.
Elle fera la promotion d’un portail Internet dédié à la thématique des legs au service de causes d’intérêt général.

Indicateurs de résultat

Les coordinateurs de la campagne prévoient le recours à une batterie d’indicateurs qui permettront d’évaluer l’impact de la campagne.
Une première enquête – « nulmeting » - mesurera le niveau de mobilisation du public avant que la première édition de l'opération ne soit enclenchée.

Mode de financement

Les associations participantes s’engagent à financer l’opération sur un minimum de trois années.
La tarification comprend huit niveaux de participation financière, calculés sur base de la moyenne des legs engrangés au cours des trois années précédentes.
La participation de chaque association est ainsi réévaluée chaque année en fonction de la nouvelle moyenne des recettes issues des legs au cours de ces trois années précédentes.
Les organisateurs estiment que ce mode de calcul ne devrait pas entrainer de variations significatives au niveau du budget global de la campagne.

Autres campagnes nationales de promotion des legs

-> Répertoire des campagnes nationales de promotion des legs en faveur de causes d'intérêt général: lien

-> Autres articles concernant cette thématique, archivés sous Archives 2013-2017 - Legs & Testaments

Prochainesformations2
Auditexpress2
Newsletter2