Augmentation du don moyen
29/03/2019 - La société Blackbaud, dont le logiciel de gestion des dons est largement diffusé dans le monde anglo-saxon, publie à intervalles réguliers d'intéressantes statistiques sur l'évolution de la générosité publique.
Le dernier rapport confirme que si le nombre de donateurs américains est parfois en diminution, l'augmentation du don moyen permet aux associations d'augmenter le montant total des contributions issues des dons.
Le rapport attribue cette évolution à la professionnalisation des acteurs de la collecte qui parviennent à fidéliser davantage leurs donateurs.
Pareille évolution avait également été observée dans d'autres pays, et notamment en France. 

Etats-Unis
Le rapport Blackbaud enregistre une augmentation globale des dons à hauteur de 1,5% en 2018: grandes organisations (+ 2,3 %), associations de taille moyenne (+ 2 %), petites associations (- 2,3 %).
La situation difficile des organisations de taille modeste, déjà observée dans plusieurs pays européens, l'est donc également aux Etats-Unis.

Bien que nombre d'experts aient prédit une progression inexorable des dons en ligne, le rapport Blackbaud indique que pas plus de 8,5% des dons (hors contributions de Fondations), ont été transmis au travers de plateformes en ligne. 
Un quart de ces transactions en ligne l'ont été par smartphone.
Ce pourcentage, qui s'élevait déjà à 7% en 2012, reste relativement stable.

Le rapport indique qu'aux U.S.A., comme souvent ailleurs, 17% des dons sont collectés dans le courant du mois de décembre. La moyenne des dons sur les autres mois se situe entre 6 et 8%.
D'intéressantes données sont également proposées concernant le taux de rétention des donateurs acquis en ligne ou off-line (voir visuel ci-contre).

Canada, Australie, Nouvelle-Zélande
Les dons, comptabilisés au Canada sur base d'un petit échantillon, y ont bénéficié d'une croissance de 1,9%, et de +4% en Australie ainsi qu'en Nouvelle-Zélande.

Royaume-Uni: diminution des dons
Un échantillon de 311 organisations britanniques, totalisant 411 millions de dollars, laisse apparaître une diminution des dons de l'ordre de -4,2%.

Cette baisse est confirmée par d'autres sources, tel un récent article de Third Sector qui indiquait que les 155 plus grands acteurs de la collecte du Royaume-Uni ont clôturé l'année 2018 sur une croissance globale des recettes grâce au renforcement des rentrées 'trading income, grants and contracts', mais que les dons ont enregistré une diminution significative.

L'article de Third Sector se fait également l'écho des statistiques de la Charity Commission, concernant 168.000 acteurs de la collecte, qui enregistrent une diminution des recettes du fundraising à hauteur de £4,8 milliards en 2018 au lieu de £5.1 milliards précédemment.

Sources:

Prochainesformations2
Auditexpress2
Newsletter2