Pays-Bas: exceptionnelle générosité mais diminution de la confiance

La générosité des particuliers et des entreprises s’est depuis longtemps davantage développée dans le Nord du continent européen, notamment sous l’influence du protestantisme.
Les Néerlandais se distinguent tout particulièrement par un montant élevé de dons et de legs en faveur de causes d’intérêt général.
Les résultats exceptionnels des Pays-Bas s’expliquent pour partie du fait d'un recours fréquent à diverses agences commerciales de fundraising dont les techniques de collecte de fonds – street fundraising, sollicitations en porte à porte, télémarketing et direct mail parfois intensif– ont sensiblement accru le nombre de sollicitations adressées aux donateurs néerlandais.
Mais une récente recherche internationale sur la confiance du public, que nous résumons brièvement ci-dessous, confirme que l'exceptionnelle générosité des néerlandais s’accompagne depuis quelques années d’un faible niveau de confiance des donateurs.

La Belgique compte également une trentaine d’organisations caritatives belges qui sous-traitent certaines campagnes (street fundraising, porte à porte, télémarketing, direct mail) à des agences commerciales de fundraising. A ce jour nul sondage n’a cherché à évaluer dans quelle mesure ces modes de sollicitation irritent nos concitoyens.

Sondage More Strategic & nfpSynergy dans huit pays

Une récente et importante recherche réalisée par Gavin Coopey (More Strategic, Australie) et Cian Murphy (nfpSynergy, Irlande) s'est attachée à comparer l'opinion d’un échantillon de donateurs issus de huit pays connus pour la grande générosité de leurs habitants: USA, Canada, Australie, Nouvelle-Zélande, Royaume-Uni, Irlande, Allemagne, Pays-Bas.
Les conclusions ont été présentées en octobre 2018 lors de la dernière édition de l'International Fundraising Congress (IFC). 
Elles sont disponibles en téléchargement sur le site de Mindwize.
Les auteurs abordent les questions suivantes:

  • What comparative patterns of trust did we find? 
  • What is damaging trust in charities, and how do groups differ? 
  • What drives ‘Belief’ in charities ?
  • How can we classify the public ? 
  • How we can respond as a sector, as fundraisers and as charities ?

“Please indicate how much trust you have in each of the following bodies”
Les auteurs sont conscient de ce que cette recherche a été réalisée dans un climat général de défiance croissante à l'égard de différentes sortes d'institutions. 
Ils rappellent que dans pareil contexte ‘uncertainty and discontent creates greater scrutiny and cynicism ’.

Les résultats mettent en évidence qu'en matière de confiance le secteur caritatif affiche un scoring plutôt faible dans plusieurs pays, et notamment aux Pays-Bas:

 


Différents facteurs, au nombre desquels la forte médiatisation de plusieurs scandales concernant le secteur caritatif en Irlande, contribuent à entamer le capital de confiance des donateurs:

 

“How much do you agree or disagree with each of the statements below about charities?”
La confiance des donateurs a été mesurée au depart du niveau d'adhésion des personnes face à plusieurs affirmations:

  • Charities are well run’ : USA (55%), UK (47%), Ireland (30%), Germany (43%), Netherlands (35%)
  • There are too many charities’ : USA (46%), UK (58%), Ireland (58%), Germany (49%), Netherlands (55%)
  • Charity fundraising is intrusive’ : USA (42%), UK (46%), Ireland (43%), Germany (43%), Netherlands (60%)
  • I feel overwhelmed by the number of requests’: USA (50%), UK (58%), Ireland (57%), Germany (32%), Netherlands (64%)

Un récent sondage de Nfp Synergy avait évalué le niveau désapprobation des britanniques (‘I feel it very annoying’) par rapport à trois mode de sollicitation: démarchage en porte à porte (52%), street fundraising (35%) et telemarketing (46%).

L'étude présente également une proposition de typologie du public en fonction du degré d'adhésion aux sollicitations adressées aux donateurs:

 

'Collaborate more as a sector'
Citons enfin les préoccupations du public australien - probablement partagées par nombre de donateurs d'autres pays - concernant les dépenses inutiles générées du fait d'un manque de synergies entre nombre d’associations qui oeuvrent sur des thématiques similaires:

Sources:
- Gavin Coopey (More Strategic, Australie) & Cian Murphy (nfpSynergy, Irlande) - 'Standing out in uncertain times' - IFC (october 2018). Ce document comprend diverses précisions concernant l'échantillonnage de l'étude.
- Reinier Spruit - De Toekomst van fondsenwerving - 'Nederlandse donateurs laagste vertrouwen in goede doelen' (octobre 2018)

 

Prochainesformations2
Auditexpress2
Newsletter2