2018: stabilisation des recettes issues des dons

MSF bénéficient de recettes annuelles issues des dons et legs pour un montant total d'environ 45 millions d'euros par an.
Les rentrées financières globales de l'organisation ne sont pas inférieures à ce qui avait été récolté en 2017, mais elles connaissent un tassement significatif au niveau des contributions issues de la générosité publique.
Interrogé dans le Contact Magazine de Médecins sans Frontières (octobre 2018), Sergio Cecchini, directeur du département Communication et Fundraising de MSF-OCB, reconnait que la collecte de fonds de l'organisation est confrontée à de nouveaux défis.

Des causes multiples

Plusieurs facteurs contribuent à fragiliser l'avenir de la levée de fonds de MSF-Belgique ainsi que des autres organisations nationales membres de l'entité MSF-OCB.

  • L'actualité des deux dernières années n'a pas été marquée par des crises humanitaires fortement médiatisées.
    Or c'est principalement lors de ces drames humanitaires que nombre de nos concitoyens acceptent volontiers devenir à leur tour donateur régulier de MSF.
  • Plusieurs études ont mis en évidence une relative diminution de la confiance du public.
    Les accusations adressées à l'égard d'Oxfam du fait de harcèlements sexuels a probablement atteint la crédibilité d'autres agences humanitaires.
  • Différents médias se sont fait l'écho de campagnes dénonçant les opérations de secours aux réfugiés en Mer Méditerranée, dans lesquelles MSF s'est directement impliqué.
    La montée en puissance du populisme provoque également des réactions négatives à l'égard des organisations engagées dans l'aide aux réfugiés.
  • Sergio Cecchini pointe également l'arrivée de nouveaux acteurs de récolte de fonds, ainsi que les stratégies de certaines organisations concurrentes qui adoptent des méthodes de collecte moins éthiques ("moins regardantes") que MSF.
    Il rappelle à ce propos que chez MSF, pour un euro dépensé, l'organisation en récolte 6,9.

Subsides: pas de compromission au départ de préoccupations financières

Médecins sans Frontières refuse depuis 2016 de recourir aux subsides institutionnels de l'Union Européenne (Fonds ECHO), du fait des mesures prises par cette instance dans le but de bloquer le flux de réfugiés.
Sergio Cecchini rappelle que revenir sur cette décision équivaudrait à compromettre les principes et les valeurs de l'organisation à cause des préoccupations financières momentanées de son organisation.

Imaginer de nouvelles modalités de récolte de fonds

Le directeur Communication et Fundraising est conscient de ce que MSF a intérêt à explorer de nouvelles modalités de collecte de fonds.
Il ne pourrait cependant être question de s'aligner sur les acteurs de la collecte qui privilégient le recours à des appels au don à tonalité alarmiste, voire "agressive".

De nouvelles formes d'interaction avec le public devront être explorées, par exemple en s'inspirant de solutions innovantes au départ de plateformes en ligne, ou des nouvelles modalités de don lancées par Facebook.
Sergio Cecchini évoque également la possibilité d'associer plus étroitement les donateurs à des projets spécifiques.

-> Liste des articles classés sous Archives 2013-2018 - Appels d'urgence (Belgique)

-> Belgique (actualités) - België (actualiteit)

-> International (actualités) - Buitenland (actualiteit)

-> Fundraisers Forum: prochain workshop - eerstvolgende workshop

prochainesformations2  auditexpress2 newsletter2