Statistiques aléatoires publiées à l'initiative du SPF Finances ?

Lundi 9 avril 2018 - La Libre Belgique de ce lundi 9 avril (lien) fait état d’une intéressante proposition de loi initiée par Catherine Fonck, députée fédérale humaniste (CDH), visant à doubler le plafond des déductions fiscales pour les dons.
Le caractère urgent de cette initiative serait lié, d'après l'article de la Libre, à un gros coup de mou concernant l’évolution des dons entre les années 2015 et 2016.
Il est fait état, à ce sujet, de statistiques préoccupantes du Ministère des Finances, qui a enregistré une chute spectaculaire des dons entre 2015 et 2016 (- 47%). 
Mais il convient de préciser que ces données se réfèrent uniquement aux contributions que le SPF Finances a enregistré au titre de dons ayant bénéficié d’une réduction d’impôt, soit 224 millions € en 2015 et seulement 118 millions € en 2016.

S'appuyant sur ces mêmes données, la Nouvelle Gazette (édition du 28/03/2018) avait noté que la générosité des Wallons demeurait comme précédemment inférieure à celle des habitants du Nord du pays.

Le JT de la RTBf du 9 avril (19h30) a également consacré une séquence aux récentes statistiques communiquées par le Ministère des Finances (confer visuel RTBf), sans préciser que les comptes 2016 des principaux acteurs de la collecte font état de résultats nettement moins inquiétants.

Une tendance générale contredite 
par le Baromètre de la Générosité publique

Si les données officielles du SPF Finances reflètent correctement l'évolution des dons liés à une réduction d'impôt, il serait intéressant d'analyser pourquoi ces résultats ne reflètent absolument pas l'évolution globale de la générosité des belges sous forme de dons liés ou non à une réduction d'impôt..
Car, à l'évidence, les données financières recueillies au départ d'autres sources non moins fiables témoignent d'une évolution nettement moins inquiétante.

Le Fundraisers Forum produit chaque année un Baromètre de la Générosité publique, qui se base principalement sur des données financières fiables transmises par l'AERF (Association pour une Ethique en Collecte de Fonds) et la Fondation Donorinfo.

ll ressort de nos estimations relatives aux années 2015 et 2016, sur un échantillon de grandes et petites associations totalisant plus de 280 millions de recettes issues de dons (hors legs), que l'évolution des dons (ce y compris les dons non liés à une attestation fiscale) s'est pour l'essentiel stabilisé au cours de cette période.
Nous reproduisons en fin d'article le tableau récapitulatif du TOP 30 des principaux acteurs de la collecte qui ont publié le montant total des dons pour 2015 et 2016.

Les grandes associations ont par contre bénéficié en 2016 d'une hausse spectaculaire des legs.

Notre réseau est en contact quasi-quotidien avec nombre de fundraisers de grandes et petites associations, qui n'ont jamais témoigné d'une chute spectaculaire des dons qui corroborerait les dernières estimations du SPF Finances. 
Mais il est vrai que nombre d'associations reconnaissent que le maintien du niveau actuel de collecte nécessite la mobilisation de ressources de plus en plus conséquentes, notamment pour compenser chaque année - au travers de campagnes de prospection qui sont inévitablement coûteuses - la perte de donateurs devenus inactifs.

-> Lire notre article complet relatif au Baromètre 2015-2016 de la Générosité

Pour plus d'infos: contacter Hugues d'Ydewalle - Coordinateur Fundraisers Forum - info <at> fundraisers.be - 0474 32 93 60

-> Liste des articles de ce site archivés sous Archives 2013-2017 - Dons & legs (Belgique): chiffres-clés

prochainesformations2  auditexpress2 newsletter2