AERF 25ans b

Une plateforme, deux missions
10/05/2022 – Fondée il y a vingt-cinq ans dans le but de favoriser l’auto-régulation du secteur de la collecte de fonds, l'AERF (Association pour une Ethique en Collecte de Fonds) regroupe quelque 125 organisations actives en levée de fonds.

La plateforme poursuit un double objectif de transparence financière de ses membres ainsi que de défense des intérêts communs des organisations actives en levée de fonds.

Transparence financière

Dans un premier temps l’AERF s’est principalement mobilisée sur des initiatives destinées à renforcer la transparence financière des organisations membres.
Son approche est de ce point de vue assez comparable à celle de la plateforme française Don en Confiance. Celle-ci dispose toutefois de ressources bien plus importantes: budget d'environ 800 000 euros essentiellement financé par les organisations labellisées, près de 110 bénévoles et une équipe de 7 permanents.

Défense des intérêts collectifs des organisations actives en levée de fonds
L’AERF mobilise également ses membres sur des actions de plaidoyer concernant des préoccupations communes qui ne relèvent pas spécifiquement de l’éthique en récolte de fonds.
Ce second objectif correspond aux missions assurées dans divers pays voisins par France Générosités, Goede Doelen Nederland et la Chartered Institute for Fundraising (U.K.).
Ainsi l’AERF a récemment pris l’initiative de réunir diverses plateformes nationales du secteur non-marchand au sein de la Coalition Impact, dans le cadre de revendications communes adressées aux ministres des Finances, de la Justice et de l'Intérieur.
-> Lire : ‘Coalition IMPACT: davantage d'efficacité, davantage de transparence’ (lien)

Profil des organisations membres

Les quelque 125 associations membres de l’AERF ont collecté un peu plus de 300 millions d’euros sur l’année 2020.
Leurs recettes issues de la générosité publique proviennent aux deux tiers de dons (225 millions €) et pour un tiers de legs (83 millions €).
Les grands acteurs de la collecte, c’est-à-dire les structures qui collectent plus d’un million d’euros par an, ne représentent qu’un tiers des organisations membres de la plateforme, mais collectent 94% du total des dons et legs.
A l’inverse l’AERF compte quelque 80 organisations de taille plus modeste, dont les contributions émanant des dons et legs ne représentent que 6% du montant global.
On notera que, bien que très majoritaires dans le contexte des quelque deux mille organisations belges actives en collecte de fonds, les organisations de taille modeste sont nettement sus-représentées dans le C.A. de l'AERF.

Impact de la pandémie sur les dons (année 2020)
Concernant les organisations membres de l’AERF, il ressort des résultats financiers relatifs à l’année 2020 que les plus grandes structures (collecte supérieure à 1 million d’euros) ont clôturé la première année Covid en légère hausse, à l’inverse de la plupart des organisations de dimension plus modeste.
Cette tendance reflète une évolution déjà identifiée au départ d’autres sources statistiques, tant en Belgique que dans plusieurs pays voisins.

AERF : assemblée générale du 10 mai 2022

Pointons, parmi les principales informations ou décisions prises dans le cadre de la récente Assemblée générale de l’AERF:
- acceptation en qualité de nouveau membre de l’asbl de droit public New Samusocial. Cette association avait été mise en cause du fait de la rémunération excessive de certains administrateurs (lien), mais s'est dotée depuis lors de règles de gouvernance strictes et transparantes.
- avertissement lancé à l’adresse de huit organisations dont le dossier relatif aux comptes annuels 2020 a été jugé ‘insatisfaisant’
- exclusion de deux organisations dont la publication des comptes ne répondait pas aux exigences de l'AERF, ce durant deux années consécutives.

Précisons que la plateforme propose toujours aux organisations dont les comptes paraissent provisoirement défaillants de les accompagner dans la résolution de ces difficultés.

Les administrateurs observent par ailleurs que les comptes d'un petit nombre d'organisations membres laissent apparaître un dépassement du pourcentage de dépenses autorisées en matière soit de frais de gestion soit de frais de collecte de fonds.

Budget 2022
L’augmentation du budget 2022 (110.000 €) découle de l’apport d’une ressource complémentaire (35.000 €) liée à l’ouverture d’un poste à temps partiel dédié à la coordination inter-associations des activités en matière de street fundraising.
Ce nouveau poste sera exclusivement financé par les organisations actives en collecte de rue.

Refonte du label AERF
Un budget complémentaire a été inscrit en prévision d’une refonte du label AERF que les associations membres sont tenues de faire figurer dans leur communication aux donateurs.
Le nouveau label pourrait s'inspirer des modèles mis en place par les plateformes française 'Don en confiance' ou néerlandaise (CBF)
-> Lire: 'Pays-Bas: le CBF (Centraal Bureau Fondsenwerving) révise sa communication' (lien)

 

We thank our partners

 

Adfinitas
iraiser
koalect
martine constant


 

 

Prochainesformations2
Auditexpress2
Newsletter2