Belgique: à quand un solide syndicat national des acteurs de la collecte ?

ACT 119 Fundraising FT1 bDans chaque pays du continent européen l’encouragement à la générosité est stimulé par les organisations actives en levée de fonds, mais également par une ou plusieurs plateformes sectorielles financées et gérées par un collectif d'associations membres.
Ces collectifs d'associations interviennent à plusieurs niveaux: coordination de campagnes nationales d’appel à la générosité, lobbying en faveur de dispositifs fiscaux destinés à encourager les dons et le mécénat, etc.

La Belgique se distingue de ce point de vue par une inquiétante faiblesse des ressources dont disposent les trois plateformes nationales financées sur base du membership des organisations membres: AERF (Association pour une Ethique en Récolte de Fonds), Promethea, Les Fondations.be.
Tel est du moins le constat que livre une rapide comparaison des ressources financières dont disposent les coupoles belges en comparaison avec leurs équivalents français ou néerlandais. 

Comparatif France-Belgique

France: deux plateformes en charge des intérêts du secteur de la collecte
Les organisations françaises actives en levée de fonds ont choisi il y a une vingtaine d'années de restructurer leurs activités communes autour de deux pôles distincts:

- les initiatives en matière d'éthique de la collecte et de transparence financière sont prises en charge par le Don en Confiance,
- la démarche syndicale ainsi que la prestation de services communs a été confiée à la plateforme France Générosités.

France Gnrosit Cotisation LDFrance Générosités
La plateforme nationale France Générosités a pour mission de défendre, promouvoir et développer les générosités en France:

  • représenter le secteur
  • promouvoir la générosité privée
  • accompagner et soutenir les organisations membres: leur permettre d’envisager ensemble des actions qu’elles ne pourraient mener seules

Le syndicat français des acteurs de la collecte compte 117 membres. 
Ces organisations contribuent au budget annuel à hauteur de 609.000 euro.
La grille de cotisation de France Générosités (tableau ci-dessus) comprend un montant principal dédié au fonctionnement général de la plateforme, auquel s’ajoute une participation complémentaire (soit 50% de la cotisation principale) qui finance la campagne annuelle de promotion de la générosité.

Le syndicat français dispose en outre d’un budget de 315.000 euro, uniquement dédié à la coordination nationale du street-fundraising.
Ce budget complémentaire est cofinancé uniquement par les organisations actives en collecte de rue.
Celles-ci versent à cet effet une contribution supplémentaire qui s'ajoute à la double contribution décrite dans le tableau ci-dessus.

Don en Confiance
Autre plateforme nationale impliquée dans le thématique des dons et legs, la plateforme Don en Confiance a pour mission de nourrir la confiance des donateurs et d'œuvrer dans leur intérêt en fixant des règles déontologiques dont elle assure le contrôle.

Don Confiance CotisationDon en Confiance compte 91 organisations labellisées. L'équipe de six permanents dispose d'un budget annuel de plus de 816.000 euro.

Le processus de labellisation et le contrôle continu des organisations labellisées est pris en charge par une solide équipe de bénévoles, qui mènent tout au long de l’année un travail approfondi de contrôle des comptes des organisations labellisées.
Ces 120 bénévoles sont intervenus en 2019 à hauteur de 2.930 journées de travail, soit l’équivalent de 13 personnes à temps plein.

Les principales organisations actives en levée de fonds sont affiliées au Don en Confiance (grille de cotisation ci-dessus) ainsi qu'à France Générosités.

 

 

Budgets: les ressources des plateformes sectorielles françaises sont quinze fois supérieures

STATS INT Barmes3Toute comparaison internationale gagne à s'entourer d'un maximum de précautions.
On observe toutefois qu'en Belgique l'AERF disposait en 2019 d'un budget de 90.000 € pour couvrir l'équivalent des missions assumées en France par deux structures distinctes: France Générosités (609.000 euro) et le Don en Confiance (816.000 euro ainsi que l'apport précieux de 120 bénévoles).

Il est donc question d'un différentiel de 1 à 15 au niveau des ressources dont disposent, respectivement en Belgique et en France, des plateformes sectorielles aux missions relativement comparables.
Pareil écart ne peut s'expliquer uniquement sur base du montant des ressources privées (dons et legs) que les organisations caritatives collectent dans ces deux pays, puisque la France ne compte que cinq fois plus d'habitants qu'en Belgique.

Les organisations françaises investissent proportionnellement au minimum sept fois plus dans leurs plateformes sectorielles
Il est intéressant d'évaluer quel pourcentage de leurs ressources privées (dons+legs) les organisations françaises et belges jugent utile d'investir dans le financement des plateformes nationales chargées de défendre leurs intérêts collectifs.

STATS INT Barmes2

Le tableau ci-dessus compare le degré de mobilisation des organisations caritatives des deux pays au départ de quatre catégories d'organisations dont le montant annuel des ressources privées (dons+legs) s'échelonne de 400.000 € jusqu'à plus de 11 millions €.
Il permet de comparer le pourcentage des ressources privées que ces organisations versent annuellement en Belgique (cotisation AERF) et en France (Don en Confiance ainsi que double cotisation pour France Générosités). 
Le tableau met en évidence que les organisations françaises investissent globalement, dans ces quatre exemples,  un pourcentage au minimum sept fois supérieur de leurs ressources issues de la générosité publique que ce n'est le cas en Belgique.

Une comparaison à nuancer ?
D'aucuns jugeront cette comparaison contestable, objectant que l'AERF poursuit surtout une finalité concernant l'éthique de la collecte, soit un objet social comparable à celui du Don en Confiance. La plateforme belge n'aurait donc pas pour mission d'agir également, comme le fait France Générosité, en qualité de syndicat national des acteurs de la collecte.
Pareille objection parait quelque peu fragile dès lors que l'AERF s'implique également dans des dossiers qui ne relèvent pas, stricto sensu, de préoccupations éthiques: problématique des attestations fiscales liées aux dons en ligne, prolongation des incitants fiscaux liés à la crise Covid, etc.

Comparatif Pays-Bas - Belgique

CBF logoEthique et transparence
Les organisations caritatives néerlandaises bénéficient de l’exceptionnelle générosité dont font preuve, depuis de nombreuses années, nos voisins néerlandais.
Elles n’ont guère jugé utile de se doter d’une coupole associative nationale distincte qui serait dédiée à la transparence de la collecte puisque l’autorité publique assure cette fonction de contrôle depuis 1925 au travers du C.B.F. (Centraal Bureau Fondsenwerving).


Goede Doelen Nederland logoDéfense des intérêts collectifs du secteur de la collecte
Le rôle de syndicat des acteurs de la collecte est assuré aux Pays-Bas par la plateforme Goede Doelen Nederland, qui compte 180 organisations membres.
Leurs contributions, qui sont calculées en fonction du revenu global des organisations affiliées, interviennent à hauteur de 1,3 million € dans le budget total de Goede Doelen Nederland  (1,6 million € en 2019). 
Goede Doelen Nederland vient d'absorber la plateforme Nederland Filantropieland, dont les activités bénéficiaient davantage du soutien de prestataires commerciaux.

AERF GDNLa comparaison entre l'appui financier des organisations belges et néerlandaises dans les plateformes sectorielles de ces deux pays est moins aisée.
Le barème d'affiliation à la plateforme belge est en effet calculé sur base des ressources émanant de la générosité publique alors qu'il dépend aux Pays-Bas des recettes globales des organisations affiliées.
Notre prudente estimation (confer tableau ci-contre) propose une comparaison au départ des exemples de niveaux de ressources privées. 
Le coefficient démultiplicateur de la dernière colonne indique qu'à montant comparable de recettes privées les organisations néerlandaises investissent probablement au minimum sept fois, voire jusqu'à vingt fois plus dans le financement de leur principale organisation sectorielle.

Précisons par ailleurs que la plateforme néerlandaise gère en outre, au sein d’une structure distincte (‘Stichting Goede Doelen’), divers services complémentaires mis à disposition des organisations membres: centrale d’achat, cellule juridique d’administration des legs (‘Bureau Nalatenschappen’), campagne nationale de promotion des legs (‘Toegift.nl’).
Cette centrale de services fonctionne au départ d’un budget annuel complémentaire de 1,7 million €, alimenté par les cotisations versées par les organisations qui souhaitent bénéficier de ces prestations.

Faible soutien aux plateformes sectorielles: qu'en pensent les acteurs de la collecte ?

Les organisations belges actives en levée de fonds ont-elles raison de s'investir si peu dans une ou plusieurs plateformes communes administrées sous leur autorité ?
Peut-être serait-il utile de leur demander d'expliquer clairement leurs attentes - ou à défaut de justifier leur désintérêt - concernant la prise en compte de leurs intérêts communs au travers d'une solide plateforme sectorielle.

Pour plus d'infos
La European Fundraisers Association (EFA) regroupe la plupart des coupoles nationales du secteur de la collecte.
Leurs coordonnées sont reprises sur le site de l'EFA.

Sources
- AERF - Conditions d'affiliation (onglet Règlement d'ordre intérieur) (lien)
- C.B.F. (Centraal Bureau Fondsenwerving) (lien)
- Don en Confiance (lien)
- France Générosités (lien)
- Goede Doelen Nederland (lien)

______________________________
Menus
- Actu belge: tous les articles
- Actu internationale: tous les articles
Next webinars
- Webinar FR 'Collecte de fonds: les Fondamentaux' - Jeudi 20 mai (9:30-16:00) (lien)
- Webinar FR/NL 'Legacy marketing' (jeudi/donderdag 24/06/2021 14:00-16:00): quatre sujets / vier onderwerpen
  -> programme (version FR): lien
  -> programma (NL-versie): link



 

 

Prochainesformations2
Auditexpress2
Newsletter2