La prospection externe en matière de legs s'organise le plus souvent au départ d'actions individuelles, à l'initiative de chaque association.
Certaines organisations ont dans certains cas intérêt à investir par ailleurs dans le co-financement de campagnes collectives. Ces initiatives émanent soit d'intermédiaires commerciaux (éditeur de quotidiens ou de répertoires) soit de campagnes pilotées par le secteur non-marchand.

Concrètement

 Initiatives individuelles de prospection externe, à l'initiative de l'association qui juge utile de sensibiliser différents publics sensibles à la cause, mais qui ne figurent pas dans le fichier des donateurs actifs.

On envisagera par exemple:

  • la diffusion sélective d'un folder 'LEGS' réalisé par l'association 
  • des contacts personnels avec les notaires de la région
  • des insertions publicitaires dans la presse locale ou sectorielle

 

Campagnes collectives, payantes et coordonnéese par des tiers:

  • guides commerciaux des legs et donations,
  • suppléments LEGS publiés par certains journaux, telle La Libre Belgique
  • campagne annuelle coordonnée par l'asbl Testament.be

 

Actions individuelles de prospection

Folders
L’envoi de folders dans le réseau des études notariales est une pratique courante. Cette option peut se justifier dans le cadre d'une diffusion régionale, par exemple si l'association est fort connue au niveau de son arrondissement. Une diffusion plus large s’avère probablement moins indiquée dans le cas d’associations de faible notoriété, qui ne comptent qu'un petit nombre d’adhérents.

Notaires
La prise de contact directe chez certains notaires, à l’initiative de membres de l’organisation qui les connaissent, se pratique notamment dans le cas d’associations bénéficiant d’un capital de sympathie au plan régional, par exemple au niveau des notaires actifs dans l'arrondissement. Nombre de notaires rappellent cependant qu’ils ne sont que rarement appelés à remplir explicitement un rôle de conseiller ou prescripteur en matière de legs.

Médias
Certaines organisations sont, du fait de leur objet social particulier, principalement soutenus par des sympathisants d'une région particulière ou qui sont motivés par un projet social très spécifique. On envisagera le cas échéant un investissement annuel en publicité 'LEGS' dans quelques organes de presse régionaux ou dans un périodique spécialisé qui présente un lien direct avec la cause. Pareil investissement ciblé s’avérera souvent plus efficace qu'une coûteuse participation à une campagne nationale de promotion des legs.

Campagnes collectives de prospection

Différentes initiatives commerciales ou associatives proposent aux associations de tirer parti de supports ou campagnes collectives de promotion des legs. C’est le cas des guides commerciaux, de dossiers LEGS diffusés par certaines publications périodiques ainsi que de la campagne annuelle Testament.be. 
Leur efficacité globale parait dans certains cas incontestable. Certains indicateurs permettent d’en mesurer l'impact, par exemple  en termes de demandes d'informations de candidats testataires adressés suite à la campagne de promotion.

Nul ne semble contester l'utilité de ces efforts collectifs de prospection dans le cas d'organisations à forte notoriété, dont certains legs émanent de testataires âgés qui ne figurent plus dans le fichier de sympathisants: particuliers ayant travaillé comme bénévoles pour la Croix-Rouge, les Iles de Paix, l'Action Damien, etc.
L'efficacité d'un support de masse ou d'une campagne collective se vérifie probablement également dans le cas de causes fort connues et appréciées par le grand public: soutien aux personnes handicapées, maladies à forte prévalence dans la cible des seniors (cancer, Alzheimer, etc), ainsi que diverses causes 'TOP of mind' (MSF, Amnesty, Greenpeace etc.)

Toute association ne devrait donc pas se croire tenue de mobiliser des ressources conséquentes dans des campagnes ou supports collectifs. Il n'est peut-être pas opportun de co-financer une campagne nationale de promotion des legs si l'association bénéficie d'une notoriété faible ou uniquement locale, et/ou que la thématique spécifique qu'elle traite ne suscitera jamais l'intérêt d'un large public. 
Nombre d'associations de dimension modeste ou intermédiaire gagnent à saisir en premier lieu les diverses opportunités de promotion des legs dans leurs réseaux de proximité.

 

prochainesformations2

 

auditexpress2

 

newsletter