Atouts des grandes organisations

Les musées et universités de différents pays anglo-saxons ont joué un rôle de pionnier dans le développement des méthodes de levée de fonds orientées ‘major donor programs’. Un nombre croissant d’universités et d’institutions culturelles européennes, et notamment belges, font également appel à ces méthodes. 

Une stratégie de prospection de major donors ne peut s'envisager que dans le cas d'organisations qui ont pour atout essentiel de pouvoir activer des réseaux de personnes à haut potentiel de générosité, et qui sont directement intéressées par la cause qui leur est présentée.
Cette approche est surtout pratiquée en Belgique à l'initiative de fondations universitaires qui ciblent leurs Alumni, de quelques organisations actives dans le domaine de la recherche médicale, et d'institutions culturelles relativement prestigieuses.

S’agissant d’une approche particulière - nullement comparable aux techniques standardisées relevant du marketing direct - certaines grandes institutions (Universités, musées nationaux) font appel à l’expertise de spécialistes en ‘prospect research’. Leurs compétences sont mises à profit durant la phase de lancement du programme, au plan de l'identification et de l'approche de mécènes potentiels issus soit du fichier des donateurs actifs soit de l'environnement proche de l'institution en quète de soutien.

Réussite de plus petites associations

Certaines organisations de dimension plus modeste parviennent également à développer une stratégie de mobilisation de donateurs stratégiques.
Divers projets relatifs au financement de logements à finalité sociale, tel que des structures résidentielles pour personnes handicapées, s'appuient sur des mécanismes de financement spécifiques (Capital Campaign et autres formes de financement alternatif) qui suscitent l'adhésion de prêteurs ou de 'grands donateurs' mobilisés par un Comité de Parrainage particulièrement efficace.

 

 

prochainesformations2

 

auditexpress2

 

newsletter