Optimiser la fidélisation plutôt qu'investir en prospection ?

L’association en phase de démarrage n'a d'autre choix que de conquérir ses premiers adhérents par voie de prospection. Les premiers donateurs seront probablement recrutés dans l’entourage immédiat des fondateurs et sympathisants proches.

Dans un second temps, lorsque l'association est parvenue à mobiliser une base significative de sympathisants, il est souvent tentant placer comme auparavant  la conquète de nouveaux donateurs en tête des priorités du fundraising.  
Or ces investissements récurrents en prospection pourraient s'avérer de moins en moins rentables si l'organisation a prospecté l'ensemble de ses réseaux les plus proches, et si la cause ne bénéficie pas d'une notoriété ou d'une attractivité exceptionnelle en dehors des cercles de sympathisants proches.

Il peut s'avérer utile dans pareil cas de se souvenir que l'augmentation des dons ne dépend pas uniquement d'une hypothétique conquète de nouveaux donateurs: l'ensemble des initiatives susceptibles de renforcer la fidélisation des donateurs actuels peuvent s'avérer plus efficace qu'un plan de prospection aux perspectives aléatoires.

-> Fiche Info Fidélisation: 'Elever le don moyen'

 

prochainesformations2

 

auditexpress2

 

newsletter