Les indicateurs de résultat de la collecte de fonds permettent de dégager des tendances significatives concernant
• le rendement global de la levée de fonds, au départ d'un ratio qui prend en compte l'ensemble des dépenses directes et indirectes en lien avec le fundraising, ainsi que l'ensemble des recettes (dons, legs, mécénat, etc.)
• des indicateurs de résultat par action destinés à mesurer l’efficacité de chaque opération de levée de fonds. Le rendement, appellé R.O.I. ou Return on Investment (Retour sur Investissement) mesure le degré de performance des principales opérations, tel que mailings, événements ou prospection 'Mécénat'.

Les indicateurs quantitatifs sont toujours d'application dans le cas d'organisations disposant d'un important portefeuille de donateurs fidélisés par mailing.
On évaluera le ratio coûts/bénéfices pour chacune des principales opérations de collecte ainsi que pour différents segments de donateurs, le taux de réponse et le don moyen par appel de fonds, et divers autres indicateurs tels que: break-even, life-time value, taux d'attrition des donateurs (pourcentage annuel de donateurs devenant inactifs).

Keep it simple !

Une association dont les activités de collecte de fonds sont en phase de démarrage ne gagne pas à s'encombrer d'une panoplie d'indicateurs de résultat.
Elle aura cependant peine à évaluer les performances atteintes après une ou deux années si ses objectifs de collecte n'ont pas été définis dès le départ en fonction d'uine série limitée de 'targets' aisément vérifiables: nombre de nouveaux donateurs recrutés sur 12 mois, recettes brut et net, pourcentage de frais de collecte durant chacune des trois premières années.
On accordera bien entendu suffisamment d'attention à la fixation d'objectifs qualitatifs, et donc d'instruments de mesure susceptibles d'en mesurer la progression: renforcement de la notoriété, mise en place d'un Comité de soutien efficace, etc.

 

prochainesformations2

 

auditexpress2

 

newsletter