‘Charities forced to stop helping people if they want to survive’

15/05/2020 - Bien que delicate et dans certains cas dramatique, la situation financière des organisations de solidarité oeuvrant en Belgique apparaît moins préoccupante que ce n’est le cas au Royaume-Uni.
En témoignent les résultats d’un récent sondage du Directory of Social Change (DSC), auquel ont participé 178 organisations caritatives britanniques de taille modeste ou intermédiaire (revenu global inférieur à un million de £ dans 70% des cas).
Il y est notamment constaté que plus de la moitié de ces associations ont mis une partie de leur personnel au chômage (‘furlough’), dans le cadre du Coronavirus Job Retention Scheme.
Plusieurs grands acteurs de la collecte, parmi lesquels Oxfam UK (lien), tous confrontés à une diminution des revenus issus de la générosité publique, ont également activé la mise au chômage d'une partie conséquente de leur personnel.

STATS UK Furlough'Furlough for good'
Le secteur caritatif négocie à présent auprès des autorités britanniques la possibilité d'autoriser les employés licenciés à travailler bénévolement pour l'association qui les employait (lien).

Précisons que la fragilité financière du secteur caritatif britannique ne date pas de la crise du Covid-19, comme en témoigne un récent rapport de Charity Financials qui constatait dès la période 2018/2019 une légère diminution de la générosité publique en faveur des 100 plus grands acteurs de la collecte du Royaume-Uni.
-> Lire: 'Royaume-Uni - Top 100 Fundraisers Spotlight (2018/2019)'

Les résultats complets du sondage de DSC sont téléchargeables sur le site de la plateforme DSC.

Source
DSC (14/05/2020) – ‘Charities forced to stop helping people if they want to survive

Blogs1b Actu

-Blogs2b Fundraising Belgium-
Blogs2b Fundraising worldwide
Blogs3b Covid 19
Blogs5b Legacy B-
Blogs6b Legacy W-
Blogs7b Next workshops

-

Prochainesformations2
Auditexpress2
Newsletter2