Rapidata Tracking Report 2019

13 juillet 2019 - Domiciliations: peu de données disponibles concernant la Belgique
On ne dispose guère d’estimations précises pour la Belgique concernant le pourcentage de donateurs dont les contributions aux associations belges s’effectuent par prélèvement automatique.
On sait toutefois qu'à l'exception de Plan Belgique, les donateurs mobilisés au départ d'une domiciliation sont très majoritairement recrutés par de grandes organisations qui recourent à la collecte de rue, au porte à porte et dans une moindre mesure au télémarketing.
On estime que le street fundraising (collecte de rue) pourrait générer environ 100.000 recrutements de nouveaux donateurs par an.

->Lire: 'Collecte de rue: Le Soir publie d’intéressantes données chiffrées'

Concernant le Royaume-Uni le Bacs (filiale de Pay.UK), instance inter-bancaire chargée du suivi des transactions par prélèvement automatique, indique que ce mode de transaction a généré des dons à hauteur de 800 millions de £ sur l'année 2018.
Un récent sondage de la Charities Aid Foundation indique cependant que le pourcentage de britanniques qui reconnaissent soutenir une association au moyen d'un prélèvement automatique a diminué entre 2016 et 2019.

La société Rapidata Services livre depuis une quinzaine d'années des indications relativement précises concernant l’évolution des ‘direct debit donations’ versés au profit de quelque six-cent associations britanniques.

Le RGPD a brièvement freiné l'acquisition de nouveaux donateurs
Le Rapidata Tracking Report 2019, publié en juin de cette année, fait état d’une diminution de 32% des acquisitions de donateurs réguliers (‘regular givers’) sur l'année 2018, suivie d’une forte reprise (53%) durant le premier trimestre 2019.
Les analystes y décèlent les effets de l’introduction de la réglementation RGPD qui a amené nombre d’organisations caritatives britanniques à restreindre leurs campagnes de prospection durant l’année 2018.

Cancellations Average Benchmark (CAB)
Le pourcentage mensuel d'interruption des prélèvements automatiques, ou 'Cancellations Average Benchmark' (CAB) est descendu à un niveau minimum de 2,14% au cours de l'année 2018.
Ce record s'explique par la diminution des recrutements de nouveaux donateurs durant les mois suivant l'introduction du RGPD.
Le pourcentage moyen du CAB s'élevait à nouveau à 2,5% durant les premiers mois de 2019.
Rapidata conseille aux associations de maintenir l'indicateur CAB à un niveau inférieur à 3%.

No Show payments
Le pourcentage de donateurs dont le premier paiement n'est pas enregistré ("No Show payments") varie depuis plusieurs années entre 11% et 12%.
Rapidata considère que les associations confrontées à un scoring 'No show payments' supérieur à cette moyenne ont intérêt à s'interroger sur les causes de pareil taux d'échec.

Souscriptions en ligne
Les prélèvements automatiques souscrits en ligne sont en progression au Royaume-Uni, notamment grâce au système eDirectDebit utilisé par près des deux-tiers des associations clientes de Rapidata.
Le taux d'attrition de ce mode de souscription est inférieur à celui de la moyenne des prélèvements automatiques.

Control My Data
On notera que la société Rapidata a développé une solution destinée à rencontrer au mieux les attentes des donateurs: la formule Control My Data permet au donateur de moduler sa contribution mensuelle en fonction des possibilités financières du moment.

The emerging culture of ‘switching’
Le rapport Rapidata relève que le secteur caritatif pourrait être interpellé par la propension d'un nombre croissant de britanniques à user des facilités offertes par le prélèvement automatique en termes de changement de prestataire ou d'organisation bénéficiaire.

Sources

 Tags

Prochainesformations2
Auditexpress2
Newsletter2