'Ce couple de Walhain en a marre'

C’est via le bouton ‘Alertez-nous’ de RTL qu’un couple de Walhain s’est plaint du fait qu’un premier don au bénéfice de Vétérinaires sans Frontières a provoqué l’envoi de nombreux autres sollicitations, souvent accompagnées de gadgets inutiles tels que lapins, bics ou cartes de vœux.
L'intéressant reportage, disponible en ligne sur le site de RTL, présente le point de vue du couple de donateurs ainsi que celui de Vétérinaires sans Frontières, dont la porte-parole estime que son association respecte les prescrits de la loi en matière de protection des données privées.

Direct Social Communication
une nouvelle fois mis en cause

Le couple de plaignants, qui s'est notamment adressé à la Commission de Protection de la vie privée,  dénonce les désagréments causés par le subtil mécanisme d’acquiescement par défaut qui permet à la société commerciale Direct Social Communications d’envoyer de nombreuses sollicitations à certains donateurs, au risque de provoquer lassitude, irritation et méfiance par rapport au monde associatif.
L'article de RTL rappelle que la nouvelle législation européenne en matière de données privées, qui entre en vigueur en Mai 2018, devrait mettre fin à certaines des pratiques auxquelles recourt Direct Social Communications.

Notre site s'était déjà fait l'écho du mécontentement de donateurs irrités par le nombre élevé d'appels aux dons émanant d'associations caritatives qui ont confié tout ou partie de la gestion de leurs prospections à l'agence de fundraising Direct Social Communications:


Article publié sur le site de RTL : ‘Ce couple de Walhain en a marre. Après avoir fait un-don a une Ong il croule sous les appels d’autres associations.’ (21 décembre 2017) (lien)

Prochainesformations2
Auditexpress2
Newsletter2